4 reports de conférences en février…

La conférence Tempêtes et naufrages de Vernet à Courbet de Gaëlle Rio, commissaire de l’exposition et directrice du musée de la Vie romantique est reportée au 8 février

L’ouverture de l’ exposition est reportée au mois de décembre.

La mer, par sa démesure et sa violence, fait écho aux tourments intérieurs des artistes qui s’emparent des motifs de coups de vents, de nuages menaçants, de vagues se brisant sur des récifs, de navires en perdition et de personnages en danger afin de créer de véritables mises en scène sublimes et dramatiques. Ce véritable spectacle des éléments déchaînés dévoile aussi toute une palette de sentiments exacerbés comme la terreur, le courage ou l’admiration devant la force et la beauté de la nature.

La conférence Les origines du mondeL’invention de la nature au XIXe siècle d’Elise Dubreuil, commissaire de l’exposition et conservateur est reportée au 15 février

Le dix-neuvième siècle a connu un développement sans précédent des sciences naturelles. Les grands voyages d’exploration révèlent la diversité du monde et la variété des espèces vivantes ; la géologie découvre l’inimaginable antiquité de la terre et ses transformations au cours du temps ; l’étude des fossiles révèle l’antiquité de la vie et l’existence d’espèces disparues. En 1854, les dinosaures du Crystal Palace à Londres présentent un Jurassic Park avant l’heure. La découverte de l’homme préhistorique questionne : comment le représenter ? Qui était le premier artiste ?

La conférence Victor Brauner, Je suis le rêve. Je suis l’inspiration – de Camille Morando, commissaire de l’exposition est reportée au jeudi 4 février à 11h30 au cinéma l’Arlequin

Victor Brauner, Né en Roumanie, Victor Brauner participe à l’efferves­cence artistique de Bucarest dans les années 1920 avant d’intégrer le mouvement surréaliste à Paris de 1933 à 1948, date de son exclusion. Il est un familier des avant-gardes (expressionnisme, constructivisme, dadaisme), jusqu’au glissement vers une peinture surréaliste…

La conférence L’Art de la fête à la cour des Valois, Splendeur et spectacle en France au xvie siècle de Vincent Droguet, conservateur général est reportée au lundi 8 février à 11h30 au cinéma le Majestic Passy.

Le château de Fontainebleau fut au XVIe siècle un incontournable lieu de fêtes. Ainsi, processions et mascarades dans la cour Ovale, joutes chevaleresques sur l’étang, banquets champêtres et représentations théâtrales dans le parc du château marquèrent profondément les esprits.