Paul Gauguin Arles, 1888 Le choc Gauguin-van Gogh

Mardi 31 mai à 11h30 au Cinéma l’Arlequin

Par Dominique Dupuis-Labbé, conservateur général honoraire

Le 23 octobre 1888, Paul Gauguin rejoint Vincent van Gogh en Arles. Mais l’enthousiasme disparaît rapidement. La présence envahissante de Van Gogh se heurte à l’indépendance farouche de Gauguin. Les deux artistes échangent depuis plusieurs mois une longue correspondance, se confiant mutuellement l’avancée de leurs recherches vers une vision non naturaliste du paysage.

La volonté de Vincent van Gogh est de monter un atelier au même titre que celui de Pont Aven. Ce dernier souhaitait profondément réunir des artistes en marge des marchés de l’art traditionnels créant ainsi des synergies et des dynamiques communes. Une petite maison jaune que Van Gogh loue en dehors de la vieille enceinte d’Arles attend Gauguin…  

L’inscription sur place est possible