Mardi 19 octobre – Claude Monet, Vétheuil

Mardi 19 octobre à 11h30 au cinéma l’Arlequin

Claude Monet 4

par Dominique Dupuis-Labbé, conservateur général du patrimoine honoraire

Véritable maître de l’Impressionnisme dont il est devenu le chef de file, Claude Monet a montré, de ses débuts auprès d’Eugène Boudin jusqu’à la splendeur des Nymphéas et face à l’Académisme, le chemin d’une autre réalité picturale basée sur des instantanés lumineux, des couleurs fragmentées, des ombres colorées, susceptibles de reproduire les sensations et les émotions d’un artiste devant le spectacle de la nature : « Le plus souvent, pour arriver à rendre ce que je ressens, j’oublie les règles de la peinture… On ne fait pas des tableaux avec des doctrines. » Mort en 1926, il est l’un des artistes majeurs du XXe siècle autant que du siècle précédent.

Chapitre 3 – Vétheuil ou la Débâcle des glaces sur la Seine

Monet quitte Argenteuil dès 1878 pour Vétheuil, puis Poissy et enfin Giverny en 1883. Vétheuil est située dans une courbe de la Seine dans le département du Val-d’Oise non loin de Paris. Monet s’y installe en septembre, à la fois pour des raisons financières, et à cause du caractère rural de ce petit village isolé. Il s’installe avec sa femme Camille, ses deux fils Jean et Michel mais aussi avec leurs amis, la famille Hoschedé, l’élégante Alice et Ernest (ruiné et souvent absent), leurs 6 enfants, l’institutrice et la cuisinière. Monet va s’attacher à représenter les paysages alentours, en toute saison. C’est une période difficile pour Monet. Il ne vend pas ou très peu, ses finances sont au plus bas. Il doute de sa peinture.