Conférence du 6 octobre – Alice Neel

Jeudi 6 octobre à l’Arlequin à 11h30

Alice Neel, un regard engagé

par Jerôme Buisson, historien de l’art

Précurseure d’une approche intersectionnelle, la peintre américaine Alice Neel, disparue en 1984, a toujours su lier la cause de la femme à la question des origines et de la classe sociale.

Méconnue de son vivant, Alice Neel (1900-1984) s’impose aujourd’hui comme une figure majeure de la peinture américaine, notamment grâce à l’acuité de ses portraits des différentes communautés new-yorkaises. Sympathisante communiste, Neel s’est intéressée tout au long de sa vie aux injustices et aux inégalités, épinglant la ségrégation raciale comme la discrimination à l’encontre des femmes et des homosexuels. Ses nus féminins, peints sans concession, ont fait d’elle une icône du féminisme. Centré sur deux thématiques – la lutte des classes et la lutte des sexes – , Alice Neel, Un regard engagé explore les dimensions politique et sociale d’une peinture puissante à la lumière de citations et de propos inédits de l’artiste.

Les peintures d’Alice Neel sont remarquables pour leur utilisation expressionniste de la ligne et de la couleur, la perspicacité psychologique et l’intensité émotionnelle. C’est une artiste farouchement indépendante, une source d’inspiration pour nombre d’artistes, dont Robert Mapplethorpe, Jenny Holzer ou encore Kelly Reichardt.

Programmée en 2020 puis reportée, la rétrospective-événement consacrée à l’icône du féminisme ouvre ses portes le 5 octobre 2022 au centre Pompidou

l’inscription sur place est possible en arrivant 20 minutes avant la séance