Cycle – Expressionnisme en Allemagne

L’Expressionnisme en Allemagne 1905-1933

 

A Dresde, Berlin ou Munich, l’art se fait soudain le reflet de l’expression voire de l’exaspération des sensations et des sentiments. Die Brücke (Le Pont), Der Blaue Reiter (Le Cavalier bleu) et des artistes indépendants, tels Emil Nolde, Heinrich Campendonk, Käthe Kollwitz, Paula Modersohn Becker, Max Beckmann, Otto Dix ou George Grosz, utilisent un langage émotionnel et des moyens plastiques violents, véhémence de la touche, arbitraire des couleurs, indépendance des signes par rapport au motif, s’inspirant des tourments de Van Gogh, de Munch et d’Ensor. Témoins de la difficulté d’être et de vivre dans un monde agité qui conduira aux deux conflits mondiaux à l’initiative de l’Allemagne, ils placèrent le drame humain au centre de leurs préoccupations.

Ces cours seront prolongés en 2019-2020 par un cycle sur le Bauhaus…

 

Au cinéma l’Arlequin jeudi de 11h30 à 13h00

  • 18, 25 Octobre
  • 15, 22, 29 Novembre
  • 13, 20 Décembre
  • 17, 24, 31 Janvier
  • 14, 21, 28 Février
  • 14, 21, 28 Mars
  • 4, 18 Avril