Barcelone 1888-1936 – un nouveau cours de D. Dupuis-Labbé en Avril/mai

_MG_2532Barcelone moderniste à partir de Avril 2017

Dominique Dupuis-Labbé vous entraine à la découverte de Barcelone moderniste (1888-1936).  Dix rendez-vous, dix vendredi à 11h30 au cinéma l’Arlequin,  pour une présentation de ce centre culturel qui durant un demi-siècle a construit la Barcelone moderne.

Barcelone s’éveille au moment de l’exposition universelle de 1888 qui voit la naissance du mouvement moderniste et de l’essor économique et industriel qui va la hisser au rang des grandes villes européennes. C’est aussi l’époque des soubresauts politiques marqués par le séparatisme, l’activisme des anarchistes et la guerre hispano-américaine. Le cycle s’attache à présenter l’effervescence artistique et intellectuelle de la capitale de la Catalogne jusqu’au début de la Guerre civile espagnole. De 1888 à 1936, Barcelone est bien La Ville des prodiges dont a parlé le grand romancier espagnol, Eduardo Mendoza, en 1986 : « A Barcelone, ce ne sont pas les occasions qui manquent pour qui a de l’imagination et l’envie d’en profiter ».

 

  • 6 Janvier L’exposition universelle de 1888, symbole de la Renaissance catalane
  • 13 Janvier Le triomphe de l’architecture moderniste et l’essor des Arts décoratifs en Catalogne
  • 20 janvier
    Gaudí, le dépassement du Modernisme, du Palau Güell, 1885, à la Sagrada Familia, inachevée à sa mort en 1926
  • 3 février Les Quatre Chats, la Bohême catalane et la naissance de l’avant-garde moderniste en peinture, Ramon Casas et Santiago Rusiñol
  • 10 février La seconde génération des peintres modernistes : Hermen Anglada-Camarasa, Ricard Canals, Joaquim Mir
  • 17 février Isidre Nonell, Carles Mani et Pablo Picasso, une autre vision de Barcelone
  • 24 février Le Noucentisme ou le phénomène du retour à l’ordre en Catalogne
  • 10 mars L’avant-garde catalane entre les deux-guerres : Joaquín Torres-García, Julio González, Salvador Dalí, Joan Miró
  • 17 mars L’expansion du surréalisme en Catalogne : Adlan (Amis de l’Art Nouveau) et l’exposition Logicophobiste de mai 1936
  • 31 mars ➔ Barcelone dans la tourmente : l’engagement des Avant-gardes plongées dans la Guerre civile